Contexte

Avec une démographie d’environ 120 000 habitants en 2018, la ville de Boulogne Billancourt compte de nombreux foyers ayant des enfants en bas âge. En 2014, la municipalité a dû faire face à 2000 demandes d’inscriptions en crèche pour environs 1000 places disponibles. Au-delà des chiffres, ce qu’il faut retenir c’est qu’un enfant sur deux trouve une place dans un lieu d’accueil petite enfance à Boulogne-Billancourt, voire un peu moins en 2018. Malgré les efforts réels de la mairie pour augmenter ce chiffre, près d’un millier de foyers doivent se tourner vers d’autres modes de garde.

A côté de ces chiffres, des parents souhaitent recourir à un mode de garde collectif qui leur permettent de choisir le projet éducatif de leur enfant et de s’y impliquer au quotidien comme dans le cas des crèches parentales.

Si de nombreuses raisons personnelles décident les parents à rejoindre une crèche parentale, il y en a au moins trois communes :

Un mode de garde collectif rassurant et sécurisant : de par la présence de professionnels qualifiés dans l’encadrement de la petite enfance et du fait de la présence quotidienne de parents. C’est un lieu enrichissant pour l’enfant qui se développe en collectivité mais dans une structure à taille humaine où une grande attention va être portée à ses attentes et ses besoins.

La crèche parentale offre la possibilité de suivre son enfant dans ses premières expériences de vie en collectivité.

Elle permet de s’impliquer dans un projet associatif, dans lequel chaque parent intervient pour le bon déroulement des journées. Cette implication peut recouvrir plusieurs formes : éducation, jeux, sorties, repas, administratif, autres.

A côté de ces choix, l’implication des parents dans le fonctionnement de la crèche parentale permet une certaine souplesse, comme pour les heures d’ouverture et dates de vacances, que permettent plus difficilement les crèches municipales.

La crèche parentale « Le cheval à Bascule » offre 16 places et offre aux familles la possibilité de bénéficier d’un mode de garde collectif.

Elle se situe au cœur de la ville de Boulogne Billancourt, au 62 rue Marcel Dassault. Elle est accessible par de nombreux transports en commun (Métro ligne 9, bus).

Accessibilité

Pour le bon fonctionnement de la crèche parentale, les critères d’accessibilité sont la volonté des parents de s’impliquer dans sa vie associative et la possibilité d’assurer une demi-journée de présence par semaine.

La sélection se fait lors d’un entretien. Chaque famille candidate doit exposer dans cet entretien, en présence de toutes les familles composant la crèche, ses motivations. A l’issue de tous les entretiens, un vote est réalisé entre les membres de la crèche afin de déterminer les familles retenues.

La crèche le Cheval à Bascule est un lieu de mixité sociale. Le recrutement ne prend pas en compte des critères de CSP , des familles rencontrant des difficultés familiales ou financières (parent isolé, famille bénéficiant d’un minimum social) y ont une place.

Les enfants souffrant d’une maladie chronique sont acceptés tant qu’ils ne requièrent pas d’équipements ou d’éducateurs spécialisés.

Partenaires

Une crèche parentale ne saurait être financièrement accessible aux familles sans de nombreuses aides publiques. De plus, toutes les structures recevant des enfants de moins de six ans sont soumises aux dispositions de l’article L2324 du code de la santé publique, imposant un certain nombre de contrôles.

La crèche « Le Cheval à Bascule» fait donc appel à de nombreux partenaires sociaux :
La Mairie de Boulogne Billancourt : La mairie fournie les locaux de la crèche.
Le chauffage, la consommation d’électricité et d’eau sont pris en charge par la mairie. Les services techniques de la mairie assurent l’entretien du bâtiment.
La Caisse d’Allocation Familiale : La CAF fournie la plus grande subvention de la crèche.
Le Conseil Général des Hauts de Seine.
La Direction de la Vie Sociale :
La DVS qui dépend du Conseil Général subventionnait également la crèche en fonction des projets spécifique qu’elle porte en son sein.
La Protection Maternelle et Infantile : La crèche est en relation avec la PMI de
Boulogne-Billancourt pour les points relatifs à l’hygiène, la sécurité et au bien-être des enfants.
DIRECCTE île de France, direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi. Ce ministère regroupe également l’inspection du travail et la formation professionnelle.

– La Médecine du travail.
L’Agence de Service et de Paiement (anciennement CNASEA) : L’ASP est l’organisme qui finance à 80% les emplois aidés de la crèche.
L’Association des Collectifs Enfant Parents Professionnels : La crèche adhère à
l’ACEPP afin d’obtenir les informations nécessaires au bon fonctionnement administratif de la crèche. La crèche passe également par cette association pour l’assurance et les fiches de paies des salariés.
Pôle emploi et les Missions Locales qui nous soutiennent dans nos recrutements de professionnels (et particulièrement d’emplois aidés)

Professionnels

L’effectif professionnel permanent auprès des enfants est composé :
D’un éducateur de jeunes enfants ayant la responsabilité technique de la crèche. Son rôle est d’assurer un accueil en toute sécurité et de veiller au bon fonctionnement de la structure avec les parents, il est présent 35 heures par semaine.
D’une auxiliaire de puériculture, et de deux aides-auxiliaires de puériculture (CAP petite enfance), ayant chacune à charge l’un des trois groupes d’enfants : petits, moyens, grands.
Ces salariés sont présents 35H par semaine et garantissent un travail de qualité tout au long de la journée.

En plus de ces salariés permanents, l’équipe pédagogique comprend aussi une Aide-Auxiliaire en emploi d’avenir présente 26h par semaine.
L’activité des employés en contrat aidé au sein de la crèche permet de mieux encadrer les enfants et leur permet de se former en étant auprès des enfants, des professionnels et des parents.

De plus, nous accueillons des stagiaires tout au long de l’année afin de se définir comme lieu d’accueil et ayant ainsi comme mission sociale le rôle d’assurer la formation sur site des stagiaires.

Enfin, Un Médecin intervient 3H dans le mois, auprès de l’équipe, les parents et les enfants.
Et une personne assure l’entretien de la crèche tous les soirs à raison de 10 heures hebdomadaires.

Différents axes

Accueillir les cultures différentes

Depuis sa création en 1984, l’association Le cheval à Bascule a accueilli beaucoup de familles venant de l’étranger (États-Unis, Irlande, Royaume-Uni, Espagne, Portugal, Italie, Allemagne, Brésil, Colombie, Danemark, Croatie, Slovénie, Algérie, Maroc, Tunisie, Mali, Sénégal, Cote d’ivoire, Chine et Japon). Ces différentes cultures apportent un merveilleux métissage à la crèche.

De plus, nous avons pris l’habitude de chanter en plusieurs langues et d’accueillir toutes les familles avec leurs différences. L’équipe éducative et les parents soutiennent cette initiative et ces actions au quotidien dans un esprit d’ouverture à l’autre et de respect.

Accueillir des contrats aidés et des stagiaires

La crèche se donne comme mission sociale de recruter des personnes en contrat aidé dans le but de favoriser leur insertion professionnelle et leur permettre d’acquérir au sein de la crèche une expérience professionnelle réelle et responsabilisante, mais aussi de leur assurer une formation leur permettant d’allier expérience pratique et connaissances théoriques, leur offrant la possibilité d’avoir une formation diplômante. Nous les soutenons dans leur démarche d’intégrer une équipe éducative et un groupe parental.

L’employeur se doit de leur proposer une formation au cours de l’année.

L’équipe est garante d’accompagner au mieux cette personne pour qu’elle se sente en confiance et qu’elle puisse trouver sa place dans la structure.

La crèche peut accueillir jusqu’à 4 emplois aidés, encadrés. Selon la nature des contrats ces employés sont présents entre 20h et 35h par semaine.

– Nous accueillons tout au long de l’année des stagiaires (Educateurs de Jeunes Enfants, CAP petite enfance, Auxiliaires de Puériculture).

Nous effectuons un travail de suivi et d’accompagnement pédagogique pour qu’ils commencent à mettre en place une praxis, c’est à dire avoir une réflexion sur la pratique éducative que l’on a avec les enfants et tous les acteurs de la crèche. Le suivi des stagiaires est du ressort de l’équipe éducative.

Nous nous inscrivons comme lieu formateur en dégageant des temps de réunions professionnelles axés sur la communication et l’observation des enfants. Nous essayons d’apporter une réflexion pertinente sur le sens de nos pratiques et mettons en place une forme d’analyse de notre travail en équipe.

Aider au retour à l’emploi des parents

La crèche parentale est un lieu d’accueil Parents-enfants-Professionnels. Grâce à un accueil de qualité, l’enfant se sent très vite en sécurité et sa famille nous donne par conséquent sa confiance. Cette proximité permet à la maman ou le papa de chercher du travail en toute sérénité.

Faciliter la place des hommes dans le secteur de la petite enfance

La place des hommes dans le milieu de la petite enfance est rare.

Au cheval à Bascule, la place des pères est souhaitée au quotidien lors des permanences où sous forme d’implications variées dans la structure : activité d’éveil et musicale, bricolage, courses, tâches administratives, etc… Toutes ces actions permettent aux personnes de s’impliquer librement et contribuent à rendre le lieu riche en échanges multiples. On peut très bien imaginer un petit enfant traversant les différents lieux : crèche, école maternelle, école élémentaire sans voir un homme dans une action éducative et/ou d’enseignement.

Pérenniser et développer de nouveaux partenaires

– Nous avons développé un partenariat avec la bibliothèque Billancourt. (Animation contes de la bibliothèque les mercredis matin à 10h15)
– La médiathèque du Trapèze (Centre National du Jeu) : nous allons à la Ludothèque 10 fois dans l’année.
– La médiathèque Landowski, pour des séances lectures improvisées.
– – Nous entretenons des relations courtoises avec toutes les écoles de formation d’EJE (CERPE, Horizon, IRTS de Montrouge, EFPP).
– La PMI est un partenaire privilégié qui vient faire une visite sur site environ tous les deux ans. Elle relève les points qui ne sont pas aux normes et nous nous réajustons en fonction (réaménagement de la cuisine et travaux en perspectives).
– La CAF est un partenaire essentiel pour notre fonctionnement, nous effectuons la PSU (Prestation de Service Unique) et devons noter la présence des enfants en heures. Nous signons avec la CAF une convention de fonctionnement qui se renouvelle tous les 4 ans, cet acte est important car il définit le nouveau budget alloué à la structure jusqu’à sa nouvelle révision.

Reconnaître et favoriser la place de la famille

La place de la famille est très importante à la crèche, elle s’inscrit dans ce lieu spécifique unique, donnant la place aux parents dans un lieu collectif animé pédagogiquement par les professionnels. Cette place est reconnue et nécessaire pour le bon fonctionnement de la structure.

Les parents s’impliquent socialement pour le bien être de leurs enfants et participent ainsi collectivement à la gestion d’un lieu petite enfance. Ils sont à la fois agents, accueillants et employeurs d’où la complexité de leurs postures.

Afin de clarifier tout cela, nous avons mis en place des réunions de communication entre les professionnels, entre les parents et entre ceux-ci et les professionnels. La cohérence des places des uns et des autres est primordiale afin que chacun saisisse son rôle au sein de l’association. Ces réunions ont lieu au moins une fois par mois, avant l’assemblée générale des parents.

Décrire un plan de formation pour l’équipe et les parents

Au cours des années, l’équipe éducative a besoin de se former, afin de se donner un espace de réflexion, un temps où l’on peut se poser des questions différemment et élargir son champ de compétences dans l’association.

Nous avons déjà réalisé des formations sur site : accompagnement et soutien d’équipe, formations au premier secours, accompagnement à la gestion administrative pour la mise en place de la nouvelle convention collective.

Les parents ont également besoin de trouver des temps de rencontres avec d’autres parents de crèches parentales afin d’échanger leurs points de vue sur les problématiques du moment.
Les parents sont en demande d’accompagnement surtout lorsqu’ils arrivent à la crèche. Un accompagnement interne est proposé (parrainage entre les parents) au moment de la première permanence, ainsi que pour la passation entre les différents postes associatifs.

Des fiches de postes pour les parents ont été créés afin d’expliciter dans le détail des actions à faire. Des fiches de postes pour les salariés ont été écrites pour clarifier le rôle et les actions à réaliser.

Une analyse des besoins est nécessaire afin d’établir un plan de formation.

Depuis plusieurs années, nous alternons nos formations sur site entre :
– Formation aux gestes d’urgence petit enfance (croix rouge)
– Formation aux gestes professionnels et à l’ergonomie au travail.
– Formation à l’analyse des pratiques avec Claire Loriol (2018).
– Formation à la langue des Signes pour le jeune enfant (fin 2018)

Etre solidaires

Nous participons chaque année à la collecte de la banque alimentaire de Boulogne-Billancourt et beaucoup d’anciens parents nous donnent des jouets et du matériel pédagogique.

Nous profitons de toutes ces actions pour redistribuer les choses dont nous ne voulons plus, en les donnant à diverses associations caritatives.

Certaines années nous avons aussi pu mettre en place un accueil d’urgence, pour accueillir un enfant d’une famille en situation difficile.